Kéfir de fruits

Recette kéfir de fruit

Pas à pas

1. La première phase de préparation s’appelle la F1. Dans un bocal en verre, ajouter grâce à l’entonnoir : 

    • 25g de kéfir avec une cuillère en bois (le métal ne doit pas être au contact des grains) 
    • 1L d’eau non chlorée
    • 25g de sucre blond
    • 1 figue séchée 
    • 2 tranches de citron

Fermer le bocal et attendre 24h à 48h à température ambiante entre 20°C et 25°C jusqu’à ce que la boisson pétille.

2. La deuxième phase de préparation s’appelle la F2. Ouvrir le bocal en faisant attention car la fermentation libère du gaz ! Filtrer le contenu et mettre dans la bouteille en verre résistant à fermeture mécanique à l’aide de l’entonnoir. Fermer la bouteille et attendre encore 24h de fermentation à température ambiante. 

    • Avec les grains de kéfir vous pouvez relancer une F1 pour les garder actif ou les mettre dans un bocal, les recouvrir d’eau, ajouter une cuillère de sucre et les conserver à température ambiante. 
    • La figue peut être conservée au congélateur pour votre prochaine confiture. 
    • Les tranches de citron peuvent être utilisées pour désodoriser votre lave-vaisselle en les plaçant directement dans la machine ou pour parfumer du vinaigre blanc en les faisant macérer 2-3 semaines.

2b. OPTION : Après avoir filtré la F1, il est possible d’aromatiser le kéfir en F2 en ajoutant des fruits frais bio, locaux et de saison ou des herbes aromatiques. Pour 1L on peut par exemple ajouter au choix : 

    • 8 à 10 framboises 
    • Le jus d’un demi citron et 1 brin de menthe 
    • 1 pêche jaune et 1 brin de verveine 

3. À la fin de la F2, filtrer à nouveau et placer la bouteille au frais. Consommer sous 3 jours en augmentant la quantité consommée petit à petit.

À boire dans les 3 jours, en cure, commencer petit à petit. 

Bien veiller à garder les grains actifs sinon il faut les réveiller avant de pouvoir s’en servir à nouveau.

Il existe 2 types de kéfir : le kéfir de fruit (issu de la fermentation de l’eau sucrée) et le kéfir de lait (issu de la fermentation du lait). 

Le plus traditionnel est le kéfir de lait. Il était déjà préparé par les bergers nomades dans le Caucase dans la Haute Antiquité (3000-500 av JC) dans des outres en peaux. Le terme “kéfi” dans la langue caucasienne signifie “le meilleur choix”. Il est très populaire en Russie où il est consommé régulièrement pour ses vertus, souvent sous forme de cure.

La découverte du kéfir de fruit est beaucoup plus récente que celle du kéfir de lait. Elle viendrait du médecin et naturaliste brésilien Adolfo Lutz en 1899. Il a découvert les grains de kéfir dans l’eau saturée en sucre de son figuier de barbarie, avant d’avoir l’idée d’en tirer la fameuse boisson.